Off the Record: Milk & Bone

Photo: Le Pigeon

Photo: Le Pigeon

Pour nous, une manière efficace de redonner à l'Industrie musicale est d'ouvrir nos portes aux artistes émergents qui ont besoin d'un endroit pour enregistrer. Le soir venu et une fois les clients repartis, nos lumières restent allumées en vue de faire place à des artistes tels que Milk & Bone, un nouveau duo electro-pop féminin Montréalais, qui fait déjà des vagues sur la scène internationale. Elles sont les premières artistes à figurer dans notre série Off the Record qui a comme mission de mettre de l'avant les talents qui se produisent chez-nous après la tombée de la nuit.

Photo: Le Pigeon

Photo: Le Pigeon

Connaissez-vous ce sentiment euphorique que provoque la découverte d’un artiste méconnu dont vous pouvez déjà prévoir le succès après l’écoute d’une seule chanson? Avant même la sortie de leur premier album, le duo electro-pop Milk & Bone, composé de Camille Poliquin & Laurence Lafond-Beaulne, nous avait déjà conquis avec leur featuring sur la pièce Known by Sight de Misteur Valaire.

Tout d’abord, une petite genèse du groupe :

Laurence et Camille se sont rencontrées et liées d’amitié au Cégep Saint-Laurent où elles ont toutes deux étudié la musique. À cette époque, elles ont partagé la scène avec David Giguère, ce qui leur a permis de se familiariser avec leur jeu respectif. C’est aussi à cette époque qu’elles ont rencontré Gabriel Gagnon, qui allait devenir le réalisateur de leur premier album Little Mourning.

                            Gabriel Gagnon

                            Gabriel Gagnon

Fast Forward en 2013, Camille et Laurence, déjà musiciennes de studio et de tournée, se font offrir le lead sur Known by Sight de Misteur Valaire. Le résultat final : un titre électrisant qui se démarque positivement du reste de l’album. Après le succès de cette première collaboration, les filles se rencontrent fréquemment. Avec l’aide de Gabriel Gagnon, elles composent leur premier simple « New York ».

Le titre est un succès instantané, en plus de son vidéoclip qui récolte plus de 50 000 vues et un « Vimeo Staff Pick » dès sa première semaine de sortie. Milk & Bone récidivent en février 2015 avec leur dernier simple « Pressure » qui en est déjà à presque 350 000 écoutes après à peine deux mois de sortie. 

C’est entre les murs des studios Apollo que la création et l’enregistrement de leur album se sont échelonnés sur un an, à raison d’une session par semaine, celle-ci toujours chapeautée par Gabriel.

Les filles nous en disent un peu plus sur leur processus créatif en studio:

« En studio, chaque chanson nécessitait un processus qui lui était propre. Nous arrivions souvent avec une chanson qui était écrite au piano ou au ukulele. Nous avions quelques fois une idée claire de l'univers que nous cherchions pour les chansons, mais il arrivait aussi de se retrouver complètement perdues devant les multitudes de possibilités. C'est la raison pour laquelle il était important pour nous de travailler avec quelqu'un de créatif comme Gabriel, quelqu'un qui allait pouvoir nous aider à surmonter les impasses et à arriver à produire un album duquel nous allions être fières. »

Gabriel ajoute...

« Les filles arrivaient souvent avec le ''core'' de la track enregistrée au piano ou au ukulele. J’ai trouvé important de respecter la sensibilité des tracks, leur aspect dénudé.. fragile.  Mettre les mélodies chantées et les harmonies de l’avant, puis ensuite amener des textures analogues pour garder une certaine chaleur. »

Dans le futur….

« Pour le moment, nous mettons toutes nos énergies sur la préparation du lancement de l’album qui aura lieu le 17 mars au Centre Phi. Le lendemain nous partons pour SXSW où nous nous produirons sur scène à trois reprises. Dans les mois qui suivront, nous comptons faire du développement au Québec, au Canada, mais aussi aux États-Unis, en Europe et en Asie. »

Leur premier album, un succès electro-pop garanti, sera officiellement en vente au Canada le 17 mars prochain et le 31 mars aux États-Unis.